Comment marche un ionisateur d’air et quels sont ses dangers ?

Comment marche un ionisateur d’air et quels sont ses dangers ?

L’ionisation de l’air consiste à l’ajout ou au retrait d’un ou plusieurs électrons à un atome, à une molécule, ou à un ensemble de molécules (dit particules).

Particules en suspension

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), les particules dangereuses sont toutes celles ayant une taille de 10 microns et moins. Elles sont désignées comme PM10 (Particulate Matters) pour celles de 10 microns ou PM2.5 pour celles de 2.5 microns et moins. Ces dernières sont les fameuses "particules fines" dont on entend beaucoup parler lorsque l’on parle de la pollution de l’air. Dedans on retrouve : fumée de cigarette / de bougie / d’encens, les pots d’échappement, ou encore les pulvérisateurs d’air.

Voici quelques exemples de particules et leur taille à titre de comparaison :

  • un cheveu : 60 microns ;
  • un pollen : 40 microns ;
  • un acarien : 25 microns ;
  • un poil de chat : ~7.5 microns ;
  • les particules de fumée de cigarette : 0.5 microns.

Effet de l’ionisation sur les particules en suspension dans l’air

En leur ajoutant une charge positive ou négative, les particules en suspension s’attirent par magnétisme, et sont amalgamées : ils forment des blocs de plus en plus lourds, et sont attirés vers des surfaces comme le sol, ou des meubles (qui sont chargés positivement). Une fois au sol, il y a bien sûr moins de risque de les respirer, et ils sont plus facilement éliminés par le nettoyage.

L’avantage

Certaines particules (telles que poils de chat ou poussières) sont plus facilement éliminées par nettoyage grâce aux ioniseurs d’air. Celui-ci les aide à s’accrocher aux diverses surfaces de la maison et à ne pas rester en suspens dans l’air.

Les inconvénients

Une grande partie des ioniseurs d’air utilisent une faible charge négative. Ils ne sont pas assez puissants pour avoir un effet sur les acariens, les polluants chimiques, les bactéries ou les virus.

L’ioniseur d’air n’élimine pas les particules néfastes. Même après que ces particules tombent ou s’accrochent à une surface quelconque, une grande partie d’entre elles finissent de toute façon par se re-diffuser dans l’air après la perte de leur charge ionique.

Enfin, ces appareils ont tendance à générer de l’ozone. L’ozone est un agglomérat de trois atomes d’oxygène, et il est formé par l'ionisation de l’air ! Celui-ci au delà d’une concentration naturelle devient nocif pour la santé. Les ioniseurs génèrent souvent trois à dix fois la quantité habituelle d’ozone dans l’air, ce que certains dénoncent comme dangereux pour la santé. En effet, un excès d’ozone dans l’air peut provoquer des douleurs de poitrine, de l’asthme et des difficultés respiratoires.

Vous l’avez compris, nous ne recommandons pas l’utilisation d’ioniseurs d’air dans la maison pour ces raisons.

Dernière mise à jour : le 06/12/2016

Information
En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins promotionnelles et/ou publicitaires, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.